Trousse de survie en motoneige | 10 articles à avoir | Blogue MG Law

MG Law Injury Lawyers

Trousse de survie en motoneige : N’affrontez pas les sentiers sans les 10 conseils suivants

Les trousses de survie en motoneiges peuvent faire la différence entre la vie et la mort

La motoneige est une excellente façon de profiter de l’hiver canadien. Pour plusieurs, il n’y a rien de tel que de s’aventurer en plein air et de parcourir les sentiers impressionnants que l’Ontario a à offrir. Bien que ce passe-temps soit le rêve des amateurs d’adrénaline, la motoneige est malheureusement associée à un ensemble de risques de blessures graves qui sont souvent négligés.

Saviez-vous que près de 50 personnes meurent chaque année dans des accidents de motoneige en Ontario et au Québec? Ailleurs, plus de 900 Canadiens sont hospitalisés pour des blessures liées à la motoneige. Pour que les motoneigistes puissent se protéger et protéger les autres cet hiver, ils devraient toujours voyager avec une trousse de survie en motoneige. De telles trousses peuvent être utiles en cas d’urgence lorsqu’on fait de la motoneige en Ontario.

En fait, tous les motoneigistes de l’Ontario devraient essayer d’adopter la sécurité en motoneige cet hiver en se munissant de trousses de survie en motoneige, de trousses d’urgence en motoneige et en utilisant correctement l’équipement de sécurité en motoneige. Grâce à vos mesures de sécurité supplémentaires, tout le monde pourra profiter d’une saison de motoneige sûre et sans blessures graves.

Les trousses de survie en motoneige permettent de faire face à des dangers négligés

Tout d’abord, les accidents de motoneige sont beaucoup plus fréquents que vous ne le pensez. Les incidents de ce genre ne font qu’augmenter à mesure que progresse la popularité de ce passe-temps. Depuis des décennies, les Canadiens considèrent les sports d’hiver comme l’une des meilleures formes de loisirs. Le Conseil canadien de la sécurité affirme qu’il y a plus de 700 000 motoneiges enregistrées au Canada. Du mois de novembre jusqu’au printemps, de nombreux Canadiens exploreront à nouveau plus de 125 000 kilomètres de sentiers à l’échelle nationale.

L’enthousiasme entourant l’achat d’une nouvelle motoneige ou d’un nouveau véhicule tout-terrain (VTT) masque souvent les dangers liés à ce passe-temps. Selon l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), la motoneige est l’une des activités de plein air les plus meurtrières pour les Canadiens. De plus, les blessures causées par un accident de motoneige ont tendance à être beaucoup plus graves que celles causées par le ski ou la planche à neige. Bien que les motoneiges soient conçues pour les sentiers balisés, et non pour la route, les motoneigistes partagent souvent la route avec des voitures pour se rendre sur leurs sentiers ruraux. Les températures inférieures à zéro entraînent la formation d’une dangereuse glace noire. Au début, les routes peuvent sembler sûres pour la conduite, mais la glace noire présente un risque immédiat de dérapage et de collision.

De plus, la chute de neige et la diminution de la lumière du soleil signifient que les conducteurs de voitures, de VTT et de motoneiges ont une visibilité réduite et des temps de réaction plus courts. De plus, certaines motoneiges pèsent plus de 250 kilogrammes et peuvent atteindre une vitesse de plus de 100 kilomètres par heure. Si l’on ajoute à cela les conditions enneigées et la possibilité de conduire avec des facultés affaiblies durant les fêtes, le résultat est synonyme de désastre.

Les trousses de survie en motoneige sont très utiles en cas d’accident de motoneige en Ontario

Les accidents de motoneige en Ontario peuvent entraîner des dommages corporels qui changent la vie. Elles peuvent vous empêcher de travailler, elles peuvent nécessiter des soins et une réadaptation continus, ou elles peuvent causer des cicatrices et un défigurement permanents. De plus, les accidents de motoneige sont étroitement associés aux fractures faciales. Lors des collisions de motoneiges, les conducteurs sont projetés directement dans un autre véhicule. Les conséquences de ces blessures peuvent perdurer pendant des décennies, voire plus longtemps.

Les accidents graves de motoneige causent plusieurs dommages corporels, dont les suivants, sans s’y limiter :

Plus :

  • Blessures compliquées du dos
  • Blessures osseuses et ligamentaires
  • Commotions cérébrales
  • Fractures, cicatrices et défiguration du visage

Quelles sont les causes courantes des accidents de motoneige?

Les motoneigistes débutants sont particulièrement sujets aux accidents. Les jeunes enfants de moins de six ans ne devraient jamais monter sur une motoneige. En Ontario, vous devez avoir 16 ans ou plus et détenir un permis de conduire ou un permis de conduire pour véhicule à neige motorisé (pas les deux) pour conduire une motoneige le long ou sur une route publique autorisée.

Les motoneiges ne doivent être utilisées qu’aux fins prévues et ne doivent jamais être utilisées pour tirer des personnes sur des traîneaux, des skis ou des planches à neige. Les phares et les feux arrière doivent toujours être allumés, même le jour, et les motoneigistes ne doivent jamais emprunter des sentiers non balisés. Ceux-ci peuvent présenter des dangers, notamment des clôtures et des fils barbelés. Restez toujours sur les pistes de motoneige balisées et il est recommandé de se déplacer en groupe de deux ou plus dans la mesure du possible.

Les accidents de motoneige surviennent pour plusieurs raisons, dont les suivantes, sans s’y limiter :

  • Collisions automobiles, souvent dues au non-respect de la signalisation.
  • Distraction au volant
  • Conduite sous facultés affaiblies par la drogue ou l’alcool
  • Conduite imprudente, notamment excès de vitesse, embardées ou manœuvres périlleuses
  • Renversements causés par des obstacles dissimulés dans des bancs de neige

10 articles qui devraient être inclus dans chaque trousse de survie en motoneige

Bien que tous les conducteurs de motoneige et de VTT doivent respecter les limites de vitesse affichées, une trousse de survie en motoneige peut être utile en cas d’urgence. La motoneige peut être imprévisible et le temps hivernal peut changer radicalement en quelques minutes.

Voici donc 10 choses que tout motoneigiste chevronné ou débutant devrait avoir dans sa trousse de survie en motoneige cet hiver.

  1. Sifflet
  2. Briquet et allumettes
  3. Une paire de gants ou de chaussettes supplémentaires
  4. Collations d’urgence
  5. Une lampe de poche et une bougie
  6. Une pelle pliable
  7. Une trousse de premiers soins
  8. Des fusées de détresse
  9. Une hache ou une scie à main
  10. Un GPS et une carte géographique

Par ailleurs, les amateurs de motoneige et de sports d’hiver devraient également créer une culture de sécurité avec leurs amis et leur famille. À première vue, les VTT et les motoneiges peuvent sembler amusants, mais les risques qu’ils représentent pour votre bien-être et celui de votre famille sont importants. Intervenez lorsque vous voyez des motoneigistes adopter un mauvais comportement ou une conduite dangereuse. Donnez le bon exemple à vos pairs et enseignez aux jeunes générations l’importance de la prudence et de la conduite sûre cet hiver et au-delà.

Vous avez besoin d’un avocat spécialisé dans les accidents de motoneige? Nous sommes là pour vous aider.

Avez-vous été gravement blessé dans un accident de motoneige ou de VTT? Lorsque la négligence entraîne une collision de motoneige et des dommages corporels subséquents, MG Law est expérimenté dans la gestion de votre épreuve. Nous réussirons à obtenir l’indemnisation que vous méritez pour un accident de motoneige. Cependant, si vous êtes responsable de l’accident de motoneige, MG Law peut vous assister et vous aider à comprendre les procédures juridiques complexes. Vous n’êtes pas seul dans ces moments difficiles. Appelez le 613-730-8460 pour parler aux avocats spécialisés dans les préjudices corporels de MG Law.

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Nous sommes là pour vous aider

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Notre équipe parle le russe, le français, l’anglais ou l’arabe afin que vous soyez le plus à l’aise possible de faire affaire avec nous.