Blessé en transport en commun à Ottawa ? | Accidents de transport | MG Law

MG Law Injury Lawyers

Accidents de transport en commun

Vous avez été blessé dans un accident de transport en commun à Ottawa ? MG Law est là pour vous.

Les avocats expérimentés de MG Law à Ottawa peuvent vous aider

Comptant plus de 1,4 million d’habitants, la ville d’Ottawa connaît bien plus d’accidents de transport en commun que vous ne l’imaginez. Courir pour ne pas rater son autobus lorsqu’on est pressé est une chose. Être capable de se trouver une place assise pendant les heures de pointe en est une autre. Mais que se passe-t-il lorsque les transports en commun d’Ottawa freinent trop brusquement, entraînant ainsi une chute et une blessure grave ? Quels sont vos recours ?

Nous sommes là quand vous en avez le plus besoin.

Plus de 10 ans d’expérience​

Plus de 80 millions de dollars de réclamations pour nos clients

Nous pouvons communiquer avec vous dans 6 langues​

Nous nous rendons à votre domicile ou à l’hôpital​

Nous prenons votre dossier à cœur​

Consultation initiale gratuite​

Aucuns frais à payer tant que votre dossier ne soit pas gagné ou résolu​

Présentation de la règle "Pas de collision, pas d’indemnités" dans les véhicules de transport en commun à Ottawa

Si vous êtes victime d’une chute dans un véhicule de transport en commun à Ottawa sans que le véhicule n’ait été impliqué dans une collision, vous pourriez vous retrouver face à une mauvaise surprise. C’est ce qu’on appelle en anglais la règle « Pas de collision, pas d’indemnités » (No crash, no cash).

Depuis mai 2011, les usagers des transports en commun d’Ottawa qui sont victimes des blessures ne peuvent plus demander d’indemnités d’accident à la province si le véhicule dans lequel ils sont montés « n’est pas entré en collision avec une autre automobile ou tout autre objet lors de l’incident ». Voilà ce que stipule l’article 268 (1,1) de la Loi sur les assurances L.R.O. 1990, c. 1.8.

Pour les victimes d’accidents de transport en commun à Ottawa, cette situation peut être dramatique. D’autant qu’il se produit tous les jours de nombreux cas où les véhicules de transport en commun d’Ottawa accélèrent ou freinent brusquement, entraînant ainsi des chutes et des blessures.

MG Law peut-il s’occuper des dossiers impliquant les transports en commun ?

Rassurez-vous, MG Law a déjà eu entre les mains des dossiers d’accidents de transport en commun à Ottawa. En 2014, nous nous sommes battus aux côtés d’une résidente d’Ottawa pour poursuivre en justice OCTranspo après une chute dans un autobus. Nous savons parfaitement que la règle « Pas de collision, pas d’indemnités » peut grandement compliquer le paiement des factures pour les soins médicaux et de réadaptation, combler la perte du revenu et l’obtention des soins auxiliaires dont vous avez besoin. Lorsque vous affrontez seul à un système aussi complexe, la victoire est peu probable.

Collaborez plutôt avec l’un des avocats de MG Law qui sont spécialisés dans les accidents de transport en commun à Ottawa. Notre équipe représente les victimes des blessures après une collision dans un véhicule de transport en commun à Ottawa. De plus, nous représentons également les clients ayant été blessés à la suite d’une accélération ou d’un freinage brusque ayant entraîné une chute. 

Vous avez besoin d’un avocat spécialisé dans les accidents de transport en commun à Ottawa ?

Si vous avez été gravement blessé dans un accident de transport en commun à Ottawa, l’équipe de MG Law est fière d’être disponible pour discuter de vos options. Nous savons parfaitement que les demandes d’indemnisation pour ce type d’accident ne sont pas toujours simples. C’est pourquoi nous sommes là pour vous guider à travers les différentes options qui s’offrent à vous.

Afin que vous puissiez communiquer aisément avec votre représentant juridique, notre équipe fournit des services en anglais, en français, en grec, en mandarin, en russe et dans tous les dialectes arabes. Pour de plus amples renseignements sur les demandes d’indemnisation pour préjudices corporels et les accidents de transport en commun à Ottawa, MG Law est plus qu’heureux de vous venir en aide. Appelez le 613-730-8460 pour profiter de votre consultation gratuite.

Mesures importantes à prendre en cas de blessure

Il faut savoir que les blessures peuvent prendre un certain temps avant de se manifester. Si vous avez été blessé dans un accident grave, quel que soit votre état de santé il est crucial de prendre ces mesures, car il pourrait s’écouler des années avant que la gravité de vos blessures ne devienne apparente.

1.
Appelez la police et déclarez votre accident

Dans le cadre d’une procédure judiciaire, le rapport de police est un élément précieux. Vous devez vous assurer que mettre la police au courant de toutes les informations dont vous disposez, car cela pourra avoir un effet positif sur votre dossier.

Les accidents de transport public à Ottawa peuvent survenir à tout moment. Si vous avez été impliqué dans un accident, et que ce n’était pas votre faute, appelez MG Law au 613-730-8460 dès aujourd’hui.

Ce que nos clients disent de nous

Ne souffrez plus en silence. Nous sommes là pour vous aider.

Nous possédons l’expertise et les connaissances nécessaires pour vous aider à obtenir l’indemnisation que vous méritez. Notre équipe parle l’anglais, le français, le grec, l’arabe, le russe et le mandarin, afin que vous puissiez vous vous sentiez le plus à l’aise possible avec votre représentant juridique. Faites de MG Law votre premier choix et obtenez les résultats que vous désirez ! Appelez-nous dès aujourd’hui au (613) 739-8460 pour obtenir votre consultation gratuite.

Blogue sur les préjudices corporels

Nous sommes ravis de vous tenir informés de l’actualité, des événements et des nouvelles lois en matière de préjudices corporels en Ontario.

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Nous sommes là pour vous aider

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Notre équipe parle le russe, le français, l’anglais ou l’arabe afin que vous soyez le plus à l’aise possible de faire affaire avec nous.