Contactez-nous dès aujourd’hui pour une consultation gratuite : (613) 730-8460

Publié octobre 4, 2019

Chez MG Law, nous espérons que vous n’ayez jamais à composer avec les effets d’un traumatisme cérébral léger, ou plus communément appelé : une commotion cérébrale. Malheureusement, personne n’est à l’abri d’un accident. Que ce soit lors d’un accident automobile, une glissade ou une chute, un coup à la tête ou encore un contact physique puissant dans un sport, tel le hockey, nous sommes à tout moment susceptibles de souffrir d’une commotion cérébrale.

À la suite d’un accident, nous savons qu’une commotion cérébrale engendre une série d’étapes stressantes à surmonter. C’est pourquoi nous sommes là pour vous aider lors de votre période de récupération. À cet effet, nous avons préparé une marche à suivre à la suite d’une commotion cérébrale.

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE À LA SUITE D’UNE COMMOTION CÉRÉBRALE

  • Rendre visite à son médecin ou infirmière

En premier lieu, consultez votre médecin ou votre infirmière. Les diagnostics actuels permettent aux professionnels de la santé de répertorier votre commotion cérébrale comme étant légère, modérée ou sévère, et ce, plus rapidement que jamais.

  • Se reposer mentalement et physiquement

Il est primordial d’avoir un sommeil profond et sans interruption la nuit et une période de repos adéquate durant le jour. En effet, une commotion cérébrale signifie que votre cerveau a moins d’énergie qu’à l’habitude. C’est pourquoi il est primordial que vous préserviez votre énergie. Ainsi, toute personne ayant subi un tel accident ne devrait pas retourner immédiatement au travail, à l’école ou tout autre endroit requérant un niveau élevé de concentration.

  • Gérer son stress

Il est également prioritaire que vous gériez adéquatement votre stress. Nous ne sommes pas à l’abri des problèmes liés au quotidien, mais le fait de rester à l’écart de toute source de stress, à la suite de votre accident, pourrait grandement vous aider à réduire la période de récupération post-commotion. Il peut également être bénéfique pour vous de faire des tâches qui vous détendent.

CE QUE VOUS NE POUVEZ PAS FAIRE À LA SUITE D’UNE COMMOTION CÉRÉBRALE

  • Faire de l’activité physique

Il est primordial que le retour à l’activité physique quotidienne se fasse très graduellement, puisqu’elle peut surstimuler le cerveau. Cela inclut notamment la conduite automobile ou encore le retour au travail ou aux études. Après avoir subi une commotion cérébrale, il est crucial d’éviter toute activité excessive, comme la pratique d’un sport. Au final, votre médecin vous indiquera quand vous pourrez reprendre la pratique de vos activités sportives de prédilection.

  • Utiliser des appareils électroniques

Les appareils électroniques peuvent également surstimuler le cerveau. Par conséquent, il faut les utiliser avec parcimonie. Que vous écriviez un blogue sur votre ordinateur portable, que vous regardiez la télé ou que vous lisiez un livre, la reprise prématurée de certaines activités peut engendrer la réapparition d’anciens symptômes.

  • Consommer de l’alcool ou des analgésiques

Bien évidemment, il est interdit de consommer de l’alcool. Mais saviez-vous que la consommation d’analgésiques l’est tout autant? Des médicaments, tels que l’aspirine ou l’ibuprofène, peuvent augmenter les risques de saignement. Prenez seulement les médicaments recommandés par votre médecin.

MG Law est un cabinet d’avocats unique en son genre, puisqu’il s’engage à dépasser les attentes de chacun de ses clients. Nous étendons notre soutien personnalisé au-delà de la salle d’audience afin de vous fournir des références en matière de réadaptation ou même vous visiter durant votre séjour à l’hôpital, au besoin. Nous souhaitons fortement que vous n’ayez jamais à nous contacter à la suite d’une commotion cérébrale. Mais si tel est le cas, sachez que nous sommes là pour vous.

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite
Cacher
Nous sommes là pour vous aider
Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Notre équipe parle le russe, le français, l’anglais ou l’arabe afin que vous soyez le plus à l’aise possible de faire affaire avec nous.