Les traumatismes psychologiques et les troubles de santé mentale

MG Law Injury Lawyers

En quoi consistent les blessures psychologiques et comment peuvent-elles être prouvées?

La nature complexe des blessures psychologiques et des problèmes de santé mentale qui en découlent

Le mois de mai a été marqué par la « Semaine de la santé mentale », promue par l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM). Cette tradition vise à sensibiliser les Canadiens aux problèmes de santé mentale courants. Elle met également en lumière les personnes qui vivent avec une maladie mentale ou qui sont gravement touchées par celle-ci. La pandémie de COVID-19 a entraîné de nombreux confinements locaux qui ont fini par compliquer la santé mentale déjà éprouvée de nombreux Canadiens. Il s’agissait notamment de personnes se remettant de graves blessures corporelles. Dans de nombreux cas, les blessures corporelles vont bien au-delà du simple rétablissement physique. Elles s’accompagnent souvent de problèmes « invisibles », comme un traumatisme émotionnel résultant d’une blessure psychologique.

Les blessures psychologiques ont souvent été mises en évidence par des événements comme la Semaine de la santé mentale de l’ACSM. Cependant, ces blessures nécessitent une exposition beaucoup plus importante pour être largement acceptées par le grand public. Les blessures psychologiques ou les traumatismes émotionnels ne sont pas visibles à l’œil nu. Ils se manifestent plutôt par des problèmes de santé mentale, notamment le trouble de stress post-traumatique (TSPT), l’anxiété, la dépression ou d’autres troubles de santé mentale. Les blessures psychologiques sont souvent causées par des blessures invalidantes comme les traumatismes crâniens et les lésions de la moelle épinière. En réalité, les blessures psychologiques peuvent empêcher une personne blessée de bénéficier d’un confort de base et de fonctionner au quotidien.

Définir les blessures psychologiques et analyser leurs causes potentielles

Une blessure psychologique est souvent définie comme un événement ou une série d’événements ayant entraîné chez une personne le développement d’un trouble de santé mentale qui l’a empêchée de remplir ses fonctions quotidiennes, comme le travail. Les problèmes de santé mentale spécifiques sont de nature très diverse. Ils comprennent, entre autres, le TSPT, le stress aigu, les phobies, les problèmes neurocognitifs, la panique, la douleur, l’anxiété et les troubles de l’humeur graves.

Les accidents de vélo, de voiture, de camion, de moto et de VTT peuvent causer des blessures graves, comme une blessure à la tête ou à la moelle épinière, qui risquent d’entraîner un traumatisme psychologique. Les médecins de famille, les psychologues et les autres professionnels de la santé mentale sont les mieux placés pour diagnostiquer les troubles mentaux qui se sont développés à la suite d’une blessure psychologique.

Les blessures psychologiques : symptômes physiques et émotionnels

Les personnes souffrant de blessures psychologiques éprouvent généralement des sentiments d’anxiété, des sauts d’humeur, du désespoir, une peur généralisée et des difficultés de concentration. Les signes physiques comprennent une insomnie grave, un sentiment général de fatigue, de l’agitation, du stress et des douleurs sur tout le corps. Souvent, l’expérience d’un événement traumatique, tel qu’un grave accident de la route, est l’élément déclencheur d’une blessure psychologique.

Néanmoins, il n’est pas simple de prouver que la blessure psychologique s’est produite. C’est dans l’affaire Mustapha c. Culligan du Canada Ltée du printemps 2008 qu’elle a été le mieux examinée. Plus particulièrement, cette affaire a permis d’explorer les blessures psychologiques ainsi que le concept d’obligation de diligence dans une relation travailleur-employeur. En résumé, la Cour suprême du Canada a affirmé ce qui suit au sujet des blessures psychologiques :

« Le droit ne reconnaît pas les contrariétés, la répulsion, l’anxiété, l’agitation ou les autres états psychologiques qui restent en deçà d’un préjudice. Je n’entends pas donner ici une définition exhaustive de ce qu’est un préjudice indemnisable, mais seulement dire que le préjudice doit être grave et de longue durée, et qu’il ne doit pas s’agir simplement des désagréments, angoisses et craintes ordinaires que toute personne vivant en société doit régulièrement accepter, fûtce à contrecœur. »

MG Law peut vous aider dans vos réclamations pour blessures psychologiques

Pour les parties lésées qui souhaitent faire une réclamation concernant une blessure ou un traumatisme psychologique, le processus nécessite une approche multidisciplinaire. L’affirmation correcte de l’existence d’une blessure psychologique chez une partie nécessite la collaboration de professionnels de la santé mentale, notamment des thérapeutes, des travailleurs sociaux et des psychiatres.

MG Law dispose d’une vaste base de données de professionnels en santé mentale avec lesquels nous travaillons pour aider à présenter des réclamations pour préjudices corporels liés à une blessure psychologique. Les problèmes de santé mentale de longue durée qui résultent des blessures psychologiques peuvent avoir un impact sur vous et votre famille pour le reste de votre vie. Sur le plan financier, les coûts liés à la résolution de ces problèmes de santé mentale peuvent entraîner un engagement perpétuel dans une thérapie émotionnelle et neuropsychologique.

MG Law peut vous aider à lutter pour obtenir ce qui vous revient de droit dans le cas d’une blessure psychologique. Appelez-nous au (613) 730-8460 pour discuter des complexités de votre cas.

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Nous sommes là pour vous aider

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Notre équipe parle le russe, le français, l’anglais ou l’arabe afin que vous soyez le plus à l’aise possible de faire affaire avec nous.