Diagnostic tardif, méningite | Faute professionnelle médicale | MG Law

MG Law Injury Lawyers

Ce que vous devez savoir sur le diagnostic de méningite et les fautes professionnelles associées

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qu’est-ce que la méningite?

Un diagnostic tardif de la méningite peut être synonyme de déchirement et de désastre pour les familles canadiennes. Aucune famille ne devrait avoir à vivre une telle situation, mais malheureusement, cela se produit encore.

En bref, la méningite est une maladie rare. La plupart des nourrissons sont immunisés par un vaccin efficace contre l’Haemophilus influenzae de type B, ou vaccin Hib pour faire court. Cependant, elle peut encore survenir chez les bébés.

En résumé, la méningite est une inflammation des couches de tissu entourant le cerveau et la moelle épinière (méninges) causée par une bactérie.

Menaçant le pronostic vital de tout groupe d’âge, elle est particulièrement préoccupante chez les nouveau-nés, le taux de survie étant d’un sur trois.

Le plus gros problème est que les nouveau-nés sont incapables de communiquer un malaise spécifique. Il incombe donc aux parents et aux soignants de repérer rapidement les signes importants de la maladie. Chez les nouveau-nés, les signes importants de maladie qui doivent alerter les parents et le personnel hospitalier d’un problème potentiellement grave sont les suivants :

  • Maux de tête;
  • Une température trop élevée ou trop basse;
  • Difficulté à respirer;
  • Jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse);
  • Pauses respiratoire;
  • Somnolence anormale (léthargie);
  • Crises d’épilepsie;
  • Vomissements;
  • Éruptions cutanées;
  • Irritabilité inhabituelle.

Comment la méningite affecte-t-elle les nouveau-nés?

Malheureusement, tous les nouveau-nés non traités meurent de l’infection de la méningite. En d’autres termes, leur système immunitaire n’est pas mature et ils ne peuvent pas combattre l’inflammation. De plus, pour les enfants de moins de deux ans, les symptômes peuvent être absents ou très difficiles à détecter également.

Les nourrissons souffrant de méningite sont souvent inactifs, ont un comportement grognon, vomissent et n’ont pas faim. Lorsque l’infection de la méningite s’aggrave, des convulsions apparaissent souvent.

Le problème du diagnostic tardif de méningite

Fait plutôt inquiétant, les médecins omettent souvent de diagnostiquer la méningite, en particulier chez les nourrissons et les jeunes enfants. En bref, les médecins peuvent parfois passer à côté de signes qui étaient là depuis le début. Mais en présence d’un ensemble de symptômes de méningite — en particulier lorsqu’il n’y a pas d’explication évidente à ces symptômes — les médecins doivent enquêter et exclure la méningite.

Comment diagnostiquer une méningite?

En résumé, il existe plusieurs façons de diagnostiquer une méningite :

  • Ponction vertébrale/ponction lombaire;
    • Le liquide provenant de la colonne vertébrale est analysé. S’il y a des bactéries dans l’échantillon, elles sont examinées et cultivées (mise en culture) pour identification.
  • Analyses de sang;
    • Le sang est mis en culture et analysé.
  • Test de réaction en chaîne par polymérase (PCR);
    • Réalisé à partir d’un échantillon de liquide rachidien.
  • Parfois, une échographie ou une tomographie par ordinateur (CT), ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) du cerveau est réalisée.
    • Un médecin peut effectuer un examen d’imagerie, comme une échographie, un CT ou une IRM du cerveau, afin de s’assurer que la ponction lombaire est sans danger.

Un diagnostic rapide de méningite peut conduire à un rétablissement complet

Surtout, la méningite peut tuer ou causer des lésions cérébrales permanentes en quelques heures seulement. Un diagnostic rapide de méningite et un traitement immédiat sont absolument essentiels pour garantir un rétablissement complet. Pour clarifier, si elle est diagnostiquée rapidement, la méningite bactérienne peut être soignée à l’aide d’un certain nombre d’antibiotiques.

Qu’est-ce qu’un mauvais diagnostic de méningite?

Parfois, la méningite n’est pas diagnostiquée et traitée rapidement. Cet échec constitue souvent une erreur de diagnostic de la méningite ou, en d’autres termes, une faute professionnelle médicale. Malheureusement, certains problèmes de diagnostic de la méningite se répètent sans cesse. En résumé, chacun de ces manquements peut constituer une faute professionnelle médicale.

  • L’incapacité à distinguer la méningite d’autres maladies;
  • Le fait de ne pas ordonner les examens requis, notamment une ponction lombaire et une analyse de sang;
  • Le fait de ne pas admettre le patient dans un hôpital après l’examen;
  • Le fait de ne pas diagnostiquer la méningite ou de ne pas consulter des médecins plus expérimentés si nécessaire;
  • L’absence de suivi;
  • Le fait de ne pas traiter la méningite comme une urgence;
  • Le fait de ne pas communiquer correctement avec les parents ou le tuteur de l’enfant.

MG Law aide les victimes du diagnostic de méningite à obtenir l’indemnisation qu’elles méritent

En définitive, chaque cas est différent et doit être évalué individuellement. Si le diagnostic de la méningite de votre enfant a été retardé et qu’il a subi des lésions permanentes ou est décédé, adressez-vous à un cabinet d’avocats expérimenté comme MG Law. Avant tout, nous pouvons vous aider à déterminer si vous avez ou non une réclamation pour faute professionnelle médicale. En résumé, appelez-nous au (613) 730-8460 pour réserver votre consultation gratuite.

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Nous sommes là pour vous aider

Prenez rendez-vous pour une consultation gratuite

Notre équipe parle le russe, le français, l’anglais ou l’arabe afin que vous soyez le plus à l’aise possible de faire affaire avec nous.